La récente Coupe d’Afrique des Nations (CAN) en Côte d’Ivoire a laissé une empreinte musicale indélébile avec le phénomène du “Coup du Marteau” de Tam Sir. Cette chanson, devenue incontournable, a réussi à détrôner l’hymne officiel interprété par Magic System en featuring avec Yemi Alade et Mohamed Ramadan.

Dès le début jusqu’à la fin du tournoi, le Coup du Marteau a envahi les stades, les fanzones, les clubs, et les maquis, devenant l’hymne de célébration par excellence. Sa chorégraphie, déjà iconique, est composée de deux pas de danse simples qui ont conquis les foules.

À l’origine de ce phénomène, Tam Sir, un jeune beatmaker a partagé son émerveillement face à l’ampleur de son succès. II a expliqué que  la composition du Coup du Marteau n’est pas le fruit du hasard : “En ce qui concerne le beat, je me suis inspiré des supporters officiels des Éléphants, appelés CNSE. ‘Ka, ka-la-ka, de-de-le-de, ka, ka-la-la, bang bang bang’, avec les vuvuzelas. Maintenant, pour la chanson, j’ai fait appel à la Team Paiya, Ste Milano, Renard Barakissa, Tazeboy et PSK. J’ai dû mélanger le maïmouna, qui est le rap Ivoire 2.0, avec l’énergie du coupé-décalé d’avant, pour faire une fusion. Du début à la fin, ça court seulement !”

Cette fusion audacieuse de styles musicaux a donné naissance à un morceau entraînant qui transcende les frontières culturelles.

Le Coup du Marteau est devenu la danse de célébration adoptée par plusieurs équipes de la CAN, ajoutant une dimension festive et unificatrice au tournoi.

Espace PUB

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici