Dans une interview exclusive accordée à France 24 ce mercredi, Samuel Eto’o, président de la FECAFOOT, a partagé ses opinions sur divers sujets qui façonnent l’avenir du football dans son pays.

Choix du futur sélectionneur: Eto’o a souligné l’importance de l’approbation du Chef de l’État dans le processus de sélection, affirmant que plusieurs profils seraient soumis à l’évaluation du dirigeant pour garantir une décision consensuelle.

« Nous irons plutôt à l’international. En Europe ? On verra bien […] J’espère qu’Hervé (Renard, ndlr) sera intéressé à entraîner pour nous la meilleure équipe d’Afrique. »

« Nous allons travailler sur plusieurs profils et on va les envoyer au chef de l’État. Car vous savez, chez nous, il faut l’accord et l’avis du Chef de l’État, sur proposition de la fédération camerounaise. Sur les trois profils que nous proposerons, nous espérons que l’un des profils retiendra l’attention du premier sportif camerounais » 

Feuilleton André Onana : Sur la situation délicate d’André Onana, le gardien de but, Eto’o a insisté sur la primauté de l’institution par rapport aux individus.

« Il ne s’agit pas d’André Onana ou de Samuel Eto’o. Il s’agit d’une institution et des joueurs, qui ont des droits et des devoirs. L’institution doit toujours rester au-dessus de tout le monde pour assurer un cadre de vie et des règles. »

Démission refusée à la FECAFOOT : Concernant sa démission refusée à la tête de la FECAFOOT, Eto’o a affirmé son engagement à mener son mandat à terme, malgré quelques contre-performances.

 « J’irai au terme de mon mandat parce que ceux qui m’accompagnent dans ce projet ont estimé que nous étions entrain de bien faire les choses malgré quelques contre-performances » 

Ambitions présidentielles : Eto’o a catégoriquement nié toute intention de devenir Président du Cameroun à l’avenir.

« La majorité des problèmes que je rencontre, c’est parce qu’on me prête l’intention de devenir Chef d’État au Cameroun. Aujourd’hui, j’ai tellement de choses à faire que ce n’est pas quelque chose qui traverse mon esprit. »

Réaction aux soupçons de comportements inappropriés: Réagissant aux accusations de comportements inappropriés formulées par la CAF, Eto’o a exprimé son indignation. Il a déclaré:

“Je n’ai jamais été interrogé sur ce qu’on me reprochait. J’ai donc mandaté mes avocats pour qu’ils portent plainte contre la CAF et que les responsabilités soient établies. C’était trop facile de salir tout ce que j’ai pu construire pendant ces quelques années dans le monde du football. La CAF s’est lancée beaucoup trop tôt dans un communiqué. C’est un comportement inacceptable.”

Espace PUB

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici